Séminaire sur le terrorisme maritime du 5 au 7 décembre 2017
africa drone expo

« Achille Lauro », « City of Poros », « USS Cole », « Limburg » ou encore « Silco » sont autant de noms évocateurs d’attaques perpétrées par des terroristes en mer depuis les années 1980. Si aucune attaque de ce type n’a eu lieu dans le Golfe de Guinée, le terrorisme maritime n’en est pas moins présent et reste un sujet qui s’inscrit dans le cadre plus global de la sécurité maritime de cette région. Dans le cadre des Accords de Yaoundé et en référence à la Charte de Lomé, le terrorisme maritime pourra être traité suivant une approche régionale spécifique, en étudiant les stratégies et les modes opératoires utilisés par les terroristes ainsi que leurs motivations. Le contexte géopolitique, sécuritaire, économique et social en Afrique de l’Ouest et Centrale met en exergue les dangers que représentent au sens large la menace terroriste, qu’il s’agisse de terrorisme maritime ou de terrorisme tel que nous l’observons dans la Bande Sahélo-Saharienne et dont il convient de s’interroger sur les liens éventuels. Le terrorisme maritime semble encore complexe mais se caractérise par la violence des actes, la dimension maritime et des motivations qui sont d’ordre politiques, religieuses… Le terrorisme maritime évolue dans ce contexte et revêt de nouvelles formes (cyber…), de nouvelles opportunités (« navire bombe…) et impose de réfléchir aux réponses à apporter afin de lutter contre celui-ci efficacement. Au cours de ce séminaire, un état des lieux sera dressé, qui présentera les causes et les menaces du terrorisme maritime, ses formes ainsi que les réponses à apporter.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.